Abadennou.fr
Auteurs d'ici et d'ailleurs

Site officiel de la poétesse
Silviane Le Menn
En langue bretonne "abadennoù" est le pluriel de "abadenn" qui signifie : affaire, partie (de jeu), séance, représentation (théâtrale), instant, moment.
 

 
 
 
 
 
OCCASIONS
 
 

R. I. C. et RIC
Législatives 2012
Silviane Le Menn
 
 
 
Index | Accueil | Liens | Partenaires | Faites un don | Rencontre | Contact
ARTICLE 3
Attention ! Photos choc
Coralie : images choc !
 
 
 
Informez-vous... Adhérez...
 
 
 
Je vous signale la nouvelle association ARTICLE 3 qui a pour unique revendication
le RÉFÉRENDUM D'INITIATIVE CITOYENNE en toutes matières et je vous invite à signer la pétition !

Nous pourrons obtenir - en tout domaine - les réformes profondes et justes dont la France
a besoin lorsque les 50 millions d'adultes français élaboreront de justes propositions de réforme pour les soumettre au PEUPLE dans le cas où les élus refuseraient de les adopter !

Grâce au RÉFÉRENDUM D'INITIATIVE CITOYENNE, nul doute que la loi de liberté de choix
de fin de vie
serait majoritairement adoptée par la volonté du peuple dès lors que 92% des Français sont favorables à l'euthanasie, bien évidemment, suivant un protocole bien établi dont, par exemple, le registre national des directives anticipées et la désignation de la personne de confiance ! 

 
 
NOTRE SEULE REVENDICATION :
LE RÉFÉRENDUM D'INITIATIVE CITOYENNE
 

L'association ARTICLE 3 a pour objectif d’obtenir la modification de la Constitution française afin d'instituer le Référendum d'Initiative Citoyenne.

En nous appuyant sur le premier alinéa de l'article 3 de la Constitution :
« La souveraineté nationale appartient au peuple qui l'exerce par ses représentants et par la voie du référendum. », nous prétendons que dans une démocratie véritable, les citoyens doivent avoir l’initiative du référendum.

Or, l’article 11 a longtemps réservé cette initiative au seul président de la République (et depuis la révision de 2008, l’a étendu à 20 % des parlementaires).

Pourtant, l’engouement de nos concitoyens pour les pétitions montre à quel point ils souhaitent influer sur les décisions prises. Leur implication dans la vie politique sera encore renforcée lorsque ces pétitions pourront déboucher sur des référendums dont les résultats s’imposeront à nos gouvernants.

Le référendum d'initiative citoyenne permettra de valider ou de rejeter les mesures gouvernementales les plus controversées. Cette possibilité d'avoir le dernier mot sur l'action des élus permettra au gouvernement de légiférer dans la paix sociale, alors qu'aujourd'hui les grèves et les manifestations constituent la seule manière possible
pour les électeurs d'exprimer leur désaccord. Il relancera l'intérêt des Français pour la politique, les incitera à s’inscrire sur les listes électorales et fera reculer l’abstention.

Au lieu d’en être réduits à élire des politiciens préalablement désignés par les partis et nullement tenus par leurs promesses, nous contribuerons effectivement au débat public et à la prise de décisions concrètes. C'est pour ces raisons que nous, citoyens, exigeons l’inscription du référendum d'initiative citoyenne dans l'article 3 de la Constitution.

Vous trouverez sur le site ARTICLE 3 nos arguments, le détail de notre revendication ainsi que les moyens d'agir dont nous disposons.

 

L’article 6 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789, qui fait partie
du préambule de notre Constitution, prévoit la participation des citoyens à la formation de la loi.
Il déclare : « La loi est l’expression de la volonté générale. Tous les citoyens ont droit
de concourir personnellement ou par leurs représentants à sa formation »
.

Ce texte n’a jamais été appliqué !

Certes, les élus élaborent et votent les lois mais les électeurs restent exclus du processus et les rares fois où l'on daigne les consulter, leur avis ne compte que s'il est conforme à ce qu'on attend d'eux. Il s'ensuit que la défiance des Français envers la classe politique bat aujourd'hui tous les records. Il devient donc urgent d'équilibrer le système en instituant dans notre pays le référendum d’initiative citoyenne, dans tous les domaines et à tous les niveaux territoriaux afin que les citoyens puissent avoir le dernier mot pour imposer leurs décisions.

Être seulement autorisé à glisser un bulletin dans l'urne pour élire un président, un député
ou un maire, ce n'est pas exercer sa souveraineté mais au contraire s'en laisser déposséder
et se faire réduire au silence pendant les 5 ou 6 ans qui séparent deux scrutins de même niveau.

Les Français veulent le référendum d’initiative citoyenne, maintenant !

Après avoir pris connaissance de la proposition de loi constitutionnelle complète,
JE SIGNE LA PÉTITION
 
 
 
 
Voir la page de l'auteur
© Silviane Le Menn
 
Google
Recherche sur le site www.abadennou.fr (un mot, un nom, une page)
   
  
Dernière mise à jour mercredi 02.07.2014 18:25
 
© 2004 - 2014 - Tous droits réservés - L’enregistrement, l’impression et la reproduction de textes est autorisée notamment dans un but pédagogique et scolaire sous condition expresse de mentionner le nom de l’auteur
et de faire référence au site www.abadennou.fr
© Les droits photographiques appartiennent à leurs auteurs.Reproduction interdite sans autorisation
Photothèque Le Menn, VALDO photos, Quinson et divers.