Abadennou.fr
Auteurs d'ici et d'ailleurs

Site officiel de la poétesse
Silviane Le Menn
En langue bretonne "abadennoù" est le pluriel de "abadenn" qui signifie : affaire, partie (de jeu), séance, représentation (théâtrale), instant, moment.

 

 
 
 
 

 

 
 
 
 
Littérature
 
 
VÉGÉTARISME, SPIRITUALITÉ
et SANTÉ
 
 
 
Légumes
DEUX ÉLÉMENTS

Tout corps vivant animé ou inanimé est composé de deux éléments distincts, l'un de polarité positive, l'autre de polarité négative.
C'est le principe de la dualité : toute chose a son contraire sans lequel rien n'existerait !
Les ténèbres sont le plus grand ennemi de la lumière, mais sont pourtant la cause de la révélation de la lumière ; s'il n'existait pas de noirceur, la blancheur n'apparaîtrait pas ; si la guerre n'existait pas, on ne saurait pas que la paix puisse exister. S'il n'y avait jamais de difficultés, on ne saurait pas qu'il existe des solutions.
Le fait que les choses négatives existent permet de prendre conscience de leur aspect positif
et de tendre ainsi vers la manifestation du triangle parfait.
 
 

LE TROISIÈME ÉLÉMENT

Un troisième élément , principe d'unité, contenant en lui-même ces deux pôles : positif et négatif, est indispensable pour permettre une quelconque "manifestation" des deux énergies contraires mises en présence, car ces deux corps seuls, malgré le potentiel d'énergie immédiatement disponible contenu en leur essence même, sans le troisième élément, ne peuvent être

à l'origine d'aucune manifestation, d'aucune matérialisation, ce troisième élément étant en quelque sorte, le contact, le catalyseur. D'où le principe de la loi du Triangle ou 1 + 1 = 1.
Soit un élément matériel + un élément immatériel = une manifestation.

Le troisième élément, le catalyseur "X" est contenu dans l'air : on peut l'appeler la force vitale, l'énergie créatrice. D'où l'importance, pour la santé des êtres vivants et des humains en particulier, en dehors du fait que l'oxygène soit indispensable au maintien de la vie, des échanges respiratoires conscients. Il convient donc de "capter" au maximum cet élément d'unité, facteur d'équilibre et d'harmonie entre les deux éléments : positifs et négatifs, contenus en chacun de nous, de façon à tendre vers le perfectionnement de notre être physique et de notre être spirituel.

 
 
Abattoir
LA VIANDE
Le cadavre des animaux sont emplis de vibrations négatives essentiellement disharmoniques, puisque la force vitale, facteur d'harmonie, s'est retirée d'eux. Ce qui est l'essence de la vie en sa manifestation : le souffle (oxygène, énergie vitale et autres gaz dont les gaz rares) s'est retiré de leur
enveloppe matérielle, de leurs cellulles, de leur sang, l'élément immatériel n'existe plus !

Le cadavre d'un animal de boucherie est donc déséquilibré au niveau énergétique. Il faudrait absorber cette nourriture animale dès la mort, crue ou même vivante (une huître, par exemple) afin qu'elle puisse apporter non seulement, l'élément matériel, mais aussi l'élément immatériel,
ce qui est loin d'être le cas lorsque l'on se rend au supermarché et que l'on achète la viande sous emballage plastique conservée en chambre froide ou au congélateur.
 
 
 

Les végétaux :

Tous les aliments dont l'être humain se nourrit ne disposant pas de système respiratoire (pulmonaire) proprement dit, permettent, au contraire, d'absorber l'élément matériel et l'élément immatériel nécessaires au bon équilibre de la santé physique et spirituelle, l'harmonie du corps entier.

En effet, les végétaux et les sous-produits animaux ne disposant pas de système pulmonaire, sont soumis à des lois différentes, en ce sens, que la force vitale ne les abandonne pas immédiatement avec le dernier souffle puisque le souffle proprement dit n'existe pas : l'absorption de l'élément catalyseur X qui maintient l'équilibre entre + et - en sa manifestation s'opère au moyen d'une chimie directe par les cellules qui les composent.

L'absorption d'aliments végétaux et de sous-produits animaux frais est donc à conseiller en vertu d'un meilleur équilibre de la force vitale en eux, de bonnes vibrations. Ces aliments entrent en putréfaction (dématérialisation) beaucoup moins rapidement que les aliments d'origine animale. Ils conservent pendant un temps plus ou moins long, leur force vitale, après avoir été coupé de leur source de vie (terre, tige, arbre, corps animal vivant) contrairement aux animaux privés brutalement, avec le stress de mort violente, de leur "souffle de vie" dans la souffrance (stress de mort violente = poisons, toxines).

Pour un grand équilibre de santé physique et spirituel, il est donc préférable de s'abstenir de consommer toute espèce de comestible mort qui disposait de son vivant d'un appareil respiratoire élaboré.

 

L'homme prédateur et CARNIVORE :

L''homme se comporte en vrai prédateur et renforçant en lui-même ses instincts ancestraux de prédateur. Il se comporte en prédateur vis-à-vis de ses frères humains et ne sait plus quoi inventer pour "tuer", pour détruire... Comment peut-on absoudre l'homme qui tue pour se nourrir, pour subsister, pour se sentir exister comme étant le plus fort ?

Il est prouvé que l'on pourrait nourrir beaucoup plus d'êtres humains sans passer par le stade "animal d'élevage", "pêche industrielle". Quand à la chasse-loisir, comment un être humain évolué peut-il être inconscient qu'il s'attaque à la vie pour "s'amuser", pour "passer le temps"... La chasse se justifiait à certaines époques ainsi que l'apport d'éléments carnés dans l'alimentation. Les découvertes scientifiques au 21ème siècle, ne peuvent que nous inciter à respecter la vie et notre environnement. La prise de conscience devra se généraliser.
 
Bien respirer

La respiration consciente :

L'homme vivant peut toutefois rééquilibrer le manque de vibrations positives (immatériel, esprit) et l'absorption exagérée de vibrations négatives (matériel, corps) dûs à une alimentation essentiellement carnivore, au moyen de techniques respiratoires appropriées et pratiquée de façon très régulière.

 

Le développement de la spiritualité :

Pour le développelent de sa propre spiritualité, pour l'épanouissement de son être profond, pour l'acquisition d'une paix profonde, d'un état d'esprit lucide
et serein, et contribuer ainsi à l'établissement de l'harmonie dans le monde,
à l'amour universel, il est donc souhaitable que cette théorie soit un jour reconnue et vulgarisée en plus et en dehors de tout critère religieux, moral, économique ou écologique.

 

Toute expérience honête de pratique d'alimentation composée exclusivement d'aliments végétaux
et de sous-produits animaux, sera à l'origine
d'un déclic mystique, d'un renouveau de vie spirituelle débouchant sur l'épanouissement positif de la personnalité humaine dans le respect de la vie au sens le plus large...
 

La poule au pot d'Henri IV, uniquement le dimanche :

Il sera intéressant de réfléchir et de méditer à la manière dont
s'alimentaient les grands mystiques, les sages, les ermites,
les prophètes :

alimentation frugale, épurée, jeûne épisodique...

Manger pour se nourrir de la manière la plus respectueuse pour le corps et non manger pour le plaisir, à outrance, réserver les excès pour les fêtes, éliminer la mode de "l'apéro", pour ne pas payer ensuite l'addition au prix fort : la dégénérescence du corps et de l'esprit...

La dégénérescence génétique des enfants... la maladie, la mort... l'origine du déficit de la Sécurité Sociale provient de plusieurs sources, mais la source originalle vient de notre alimentaion, trop carnée, trop riche en gras animal, trop salée, trop sucrée... aujourd'hui, les scientifiques,
les médecins, le gouvernement, les journalistes, tout le monde le sait !

Il n'est peut-être pas trop tard !
 
 
 
© Silviane Le Menn
 
 
Google
Recherche sur le site www.abadennou.fr (un mot, un nom, une page)
   
  
Dernière mise à jour mercredi 02.07.2014 12:25
 
© 2004 - 2014 - Tous droits réservés - L’enregistrement, l’impression et la reproduction de textes est autorisée notamment dans un but pédagogique et scolaire sous condition expresse de mentionner le nom de l’auteur
et de faire référence au site www.abadennou.fr
© Les droits photographiques appartiennent à leurs auteurs.Reproduction interdite sans autorisation
Photothèque Le Menn, VALDO photos, Quinson et divers.