Abadennou.fr
Auteurs d'ici et d'ailleurs

Site officiel de la poétesse
Silviane Le Menn
En langue bretonne "abadennoù" est le pluriel de "abadenn" qui signifie : affaire, partie (de jeu), séance, représentation (théâtrale), instant, moment.
 
 
 
 
 
 
 
OCCASIONS
 
 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
GWENAËLLE
AU PAYS DES ÉOLIENNES
 
 
 
Eoliennes
C’est les vacances !
Gwenaëlle va rejoindre Papyli qui habite à quelques kilomètres
de la pointe du Raz, tout au bout de la Bretagne.
Là-bas, il pleut souvent, il y a aussi la mer et du vent. Gwenaëlle adore le vent ! Elle aime se promener avec Papyli sur la côte. Mais il y a de drôles de tours. Ce sont de grands géants blancs, avec des hélices qui tournent.
Habituellement, ils font peur à Gwenaëlle. Mais, cette année, elle se sent grande et veut comprendre. Papyli explique :

– « Tu vois, Gwenaëlle, c’est ce qu’on appelle un parc d’éoliennes. Les éoliennes fabriquent de l’électricité ! Il y en a huit et elles font 50 mètres de haut ! Elles sont installées sur un plateau à 90 mètres d’altitude. Lorsqu’il se met à souffler, le vent fait tourner les hélices de plus en plus vite. »
– « Et qu’est-ce qu’il y a derrière les hélices ? », demande Gwenaëlle.


– « Derrière les hélices perchées dans le ciel, il y a la nacelle. Elle pèse très lourd : plus de 3 000 kilos ! Sa taille est celle d’une grosse voiture. Elle permet d’orienter les hélices dans le sens du vent, afin qu’elles puissent toujours tourner, encore et encore. Mais ce n’est pas tout, la nacelle utilise la force du vent pour fabriquer l’électricité dont ont besoin les habitants de la région. Nos éoliennes produisent de l’électricité pour 6 000 personnes ! Et ça sera comme ça pendant au moins 25 ans ! Ça s’appelle du développement durable. »


– « Ah oui ! la maîtresse nous en a parlé à l’école », dit Gwenaëlle.

– « Mais pourquoi il n’y a pas d’éoliennes partout ? », demande-t-elle.

– « Parce qu’en France, répond Papyli, il y a déjà d’autres moyens pour produire de l’électricité, comme les centrales nucléaires. Tu sais, ce sont celles qui ont des grandes cheminées et qui
Eoliennes
crachent de gros nuages blancs. Elles produisent beaucoup d’électricité, mais malheureusement aussi de la radioactivité avec leurs déchets qu’on ne sait pas encore éliminer. Ils peuvent être très dangereux pour les hommes, s’il y a une fuite… Il y a aussi les centrales électriques qui fonctionnent au gaz naturel. Mais elles ont aussi un inconvénient : elles produisent du CO2, un gaz très dangereux pour l’atmosphère de la Terre, car il provoque un trou dans la couche d’ozone. La couche d’ozone nous protège et, si le trou devient trop grand, notre planète peut subir de grands changements de climats. Il peut faire trop chaud et trop froid très vite, ce qui n’est pas bon pour les hommes, les animaux et les plantes. C’est pourquoi, petit à petit, on remplacera toutes les centrales par des éoliennes. »
– « Et les éoliennes ne sont pas dangereuses ? », s’inquiète Gwenaëlle.
– « Bien sûr que non ! Avec nos éoliennes, tu ne crains rien. Le vent est une énergie renouvelable, qui ne produit aucun déchet ni polluant. Demain, il y aura encore plus d’éoliennes et nous finirons bien par ne plus abîmer notre belle planète », dit Papyli en riant.


– « Parce qu’en France, répond Papyli, il y a déjà d’autres moyens pour produire de l’électricité, comme les centrales nucléaires. Tu sais, ce sont celles qui ont des grandes cheminées et qui crachent de gros nuages blancs. Elles produisent beaucoup d’électricité, mais malheureusement aussi de la radioactivité avec leurs déchets qu’on ne sait pas encore éliminer. Ils peuvent être très dangereux pour les hommes, s’il y a une fuite… Il y a aussi les centrales électriques qui fonctionnent au gaz naturel. Mais elles ont aussi un inconvénient : elles produisent du CO2, un gaz très dangereux pour l’atmosphère de la Terre, car il provoque un trou dans la couche d’ozone. La couche d’ozone nous protège et, si le trou devient trop grand, notre planète peut subir de grands changements de climats. Il peut faire trop chaud et trop froid très vite, ce qui n’est pas bon pour les hommes, les animaux et les plantes. C’est pourquoi, petit à petit, on remplacera toutes les centrales par des éoliennes. »
Eoliennes et vaches
– « Et les éoliennes ne sont pas dangereuses ? », s’inquiète Gwenaëlle.

– « Bien sûr que non ! Avec nos éoliennes, tu ne crains rien.

Le vent est une énergie renouvelable, qui ne produit aucun déchet ni polluant. Demain, il y aura encore plus d’éoliennes et nous finirons bien par ne plus abîmer notre belle planète », dit Papyli en riant.
   
   
 
© Nouveau Consommateur  – n° 3 – Avril 2004
 
 
 
 
Google
Recherche sur le site www.abadennou.fr (un mot, un nom, une page)
   
  
Dernière mise à jour mercredi 02.07.2014 16:44
 
© 2004 - 2014 - Tous droits réservés - L’enregistrement, l’impression et la reproduction de textes est autorisée notamment dans un but pédagogique et scolaire sous condition expresse de mentionner le nom de l’auteur et
de faire référence au site www.abadennou.fr
© Les droits photographiques appartiennent à leurs auteurs.Reproduction interdite sans autorisation
Photothèque Le Menn, VALDO photos, Quinson et divers.